Rapido : La princesse de Broglie

Mea culpa ; mea maxima cLa Princesse de Broglieulpa, je suis trop occupée pour écrire. Du coup j’adapte le format du « rapido » aux tableaux et je vais tâcher de parler régulièrement, toutes les semaines, mettons, d’un tableau d’une illustration que j’aime bien, comme ça, juste pour le fun

Et l’on ouvre le bal avec La Princesse de Broglie, peinte par Jean-Auguste-Dominique Ingres en 1853, conservée au MET de New York.
Il mesure 1m 06 par 87 cm.

Petit aparté : Ça se prononce « de Breuil » (Oui, moi aussi, je ne comprends pas pourquoi).

De ce tableau, je retiens plusieurs choses.

La Vicomtesse de Haussonville

La Vicomtesse de Haussonville The Frick Collection, New York

D’abord, beaucoup de gens parlent du trait d’Ingres pour l’opposer à la couleur de Delacroix. Mais Delacroix n’était pas une quiche en dessin, loin de là. Et pour le coup, Ingres démontre qu’il est un coloriste d’exception, avec ce bleu quasi électrique qui contraste élégamment avec les passementeries dorées du fauteuil. Supra classe. Et encore :  Je l’ai vu en vrai, ce tableau, lors de l’exposition Ingres qu’il y eut au Louvres en 2006. Ça ne rend rien en photo.

Ensuite… Il faut bien admettre que la princesse n’a pas l’air de briller par sa personnalité. Et on a un peu l’impression que Jean-Auguste s’ennuyait sévère en la peignant.  Surtout quand on la compare avec sa cousine, La Vicomtesse d’Haussonville (1845). Ingres n’aimait pas spécialement peindre des portraits. Mais ils furent son principal gagne-pain et il faut bien admettre que ce sont aussi, paradoxalement, les plus beaux tableaux qu’on ait de lui. Quand un modèle ne l’intéressait guère, il trouvait toujours de quoi compenser en s’intéressant à ce qu’il portait. Il adorait les étoffes et les costumes…

C’est assez comique à imaginer, ce ce peintre qui trouvait la robe plus inspirante que la princesse. C’est pourtant le cas. Typique d’une société étriquée et obsédée par le paraitre qui a plus de points communs avec la nôtre qu’on le pense…

Publicités