Sunstone, l' »anti fifty shades of Grey » sort enfin en édition française !

41eHdoBgVaL._SX328_BO1,204,203,200_

Sunstone, de Stjepan Sejic Editions Panini Comics

Vous allez dire que je ne parle que de lui, mais  après le faussement sulfureux mais véritablement réac Fifty Shades of … n’importe nawak , rarement sortie aura été plus à propos : Stjepan Sejic voit son Sunstone, dont j’avais déjà parlé, être traduit en France ! Autant dire qu’il n’y a plus d’excuse pour ne pas feuilleter cette romance SM nettement plus épicée que le… truc de E. L. James.

Petit résumé :
Défaites vous de vos à priori, le SM n’est pas ce que vous pensez. Si Lisa aime être soumise et attachée au lit, elle n’en est pas moins une fille indépendante et au caractère bien trempé en dehors. Si Ally trouve son plaisir dans la domination, elle n’en est pas moins attentionnée et ses failles ne sont pas ou l’on penserait.

Toutes deux sont donc belles, brillantes mais… frustrées. Elles se rencontrent sur le net, s’apprécient. Reste à passer aux choses sérieuses et se rencontrer, pour de vrai…

L’intérêt de toute bonne histoire d’amour, c’est que ça ne parle pas que d’amour. Sunstone ne parle pas que d’amour (Et non, pas que de  SM non plus ^^).  En fait, on pourrait dire que le thème principal de Sunstone, c’est la difficulté à communiquer et son corolaire : la confiance qu’on place ( ou pas) en l’autre. Essentielle dans une relation (et dans le SM aussi !).

Si la BD est parsemées de scènes « hot », elles ne sont pas si nombreuses et n’éclipsent en rien le propos. Ce n’est pas une mince réussite que d’avoir fait de Lisa et d’Ally de vrais personnages avec une certaine épaisseur. Sans parler  tous les autres personnages « secondaires ». Et je ne parle pas du somptueux dessin de Sejic que j’ai déjà vanté à propos de Death Vigil.

Vous l’aurez compris, je recommande chaudement cette BD. Et si vous ne savez pas encore trop quoi en penser, je vous mets le lien vers la page DA de son auteur, ou vous pourrez vous faire une idée. ( Et n’oubliez pas d’acheter vos BD. Comme ça, les auteurs peuvent manger.)

 

Publicités